Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

S'il y a bien une difficulté pour les poètes, c'est de publier, jalon incontournable hier pour se faire connaître. Alors on commence par les revues, on tente parfois (hélàs !) le compte d'auteur. Et puis on emprunte d'autres chemins : les lectures, les récitals, la tournée des écoles..Malgré tous ces efforts, on a toujours du mal à publier, cela prend beaucoup de temps. On doit discuter avec le "grandpoète" (c'est enrichissant) parfois ça lasse. Et puis, pour nous qui rêvions, jeunes hommes, d'avoir une presse, une ronéo, une machine à imprimer, oui pour nous, l'ordinateur personnel fut inventé (thank you Bill and Steve !). Alors on se mit à fabriquer de petites choses. Ainsi les éditions Traumfabrik publièrent mon recueil "ils dorment debout à haute voix" avec cette technologie moderne et moins coûteuse, pour les petits tirages.

Disposer de l'objet "livre" c'est bien, mais comment le diffuser au delà du petit cercle de la famille et des grands amis. Alors vint l'internet. Je me suis lancé à corps perdu dans le blog en novembre 2005. C'est simple, facile, quelques clics, du copier/coller et voilà l'oeuvre qui se publie tranquillou. Mais c'est pareil, le blog est perdu dans les abysses de l'océan magnétique, où même le bathyscaphe de Google hésite à s'aventurer.

Alors on essaye de compléter avec autre chose.

Ma poésie est aussi faite pour être dite. Je le fais chaque fois que je peux, mais ce n'est pas tous les jours. Assurancetourix est parfois baillonné.

Alors je me lance dans une nouvelle aventure, celle d'enregistrer et de publier mes poèmes via des vidéos sur Youtube. Why not ?

C'est maladroit, la technique n'est peut-être pas tout à fait au point, mais cela se maîtrise vite. Je suis bien équipé , mais c'est en même temps d'une grande économie de moyens. Et tout le monde peut le faire.

Bernard Gueit

Décembre 2011,

dans l'oeil de la crise

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :