Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour à Paris, en ce samedi ensoleillé d’une année toute jeune que la neige a saisie. Marcher dans Paris. C’est toujours le même plaisir émerveillé, le même sentiment que le monde vous appartient et que l’aventure est au coin de la rue. En l’occurrence, nos pas sont guidés, mais la ville défile sous nos yeux et les façades qu’on y voit et les mots qu’on y lit mettent en mouvement les souvenirs, l’imaginaire, comme si en traversant la ville, c’est aussi notre vie qu’on traverse, en sautant gaiement sur les pavés, en glissant vertigineusement le long des quais, en regardant vers le ciel les monuments splendides.

Quand on marche dans les villes, on n’a pas la même impression que lorsqu’on s’élance en campagne. Dans les chemins, près des rivières qui caracolent et parfois font la folle, dans les sous-bois, ou même lorsqu’on domine la plaine, après une remontée sur un versant pentu, c’est l’impression de calme qui vous gagne. D’harmonie. Vous sentiriez presque la terre tourner sous vos pieds lentement. C’et l’impression d’éternité.

En ville, à Londres, à Paris, c’est l’idée que tout commence ou que tout recommence. Maintenant. Que tout est possible. Magie de l’instant. Le rythme, une certaine tension, de la vitesse et de la fluidité aussi. La ville est un disque de jazz. Tout parle, tout nous parle. Signes, signaux, bruits, regards, livres, cinés, rues, métros, gares, ponts, vitrines, lumières, rires.

Après un ravito pas très loin de la Tour Eiffel (un peu fraîche, la menthe à l’eau) et le coup de tampon attestant notre passage, on décide de faire un crochet par les champs Elysées. En remontant les champs, tandis que les filles lorgnent les vitrines de luxe, et que je marche en écoutant la rue, ce qui me frappe soudain, c’est le nombre d’éclats de rire, de voix joyeuses dans toutes les langues qui en permanence traversent mon champ sonore. En regardant plus attentivement, je ne vois que des personnes qui à deux, à trois ou en petits groupes comme nous, arpentent la plus belle avenue du monde avec une gaieté insouciante, communicative, toutes jeunes quel que soit leur âge, juste heureuses de vivre !

Ca, c’est Paris

Retour à Paris
Tag(s) : #Billet

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :