Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ainsi s’est peu à peu construit
Sans trop d’effort ce Monument aux Mots
Chaotique inachevé
Et abritant toutes les imperfections du monde
Il est une part de mon récit d’enfance
Une part de mon récit de la France
Et une part de tous les oublis
Toutes les paroles perdues
Tous les instants qui se sont envolés
Toutes les feuilles tombées de l’arbre aux souvenirs
Il naît et meurt dans ce besoin de dire
Pour que ça surgisse que ça vive
Puis que ça disparaisse afin que ça surgisse à nouveau
Les mots s’accrochent sur les murs comme des lierres
Et les longues branches des phrases se font

Avec les mots sur les murs
Et le chant grimpe ainsi comme un rosier
Aux façades des maisons
Et le poète n’est que celui qui regarde ce rosier grandir
Tout au long de sa vie
Et c’est le rosier qui peut-être un jour
Attire le regard des hommes
Les invite à s’asseoir sur la place où il y a la fontaine
Et leur parle
Du Monument aux Mots qu’ils écrivent tous les jours
De leurs pas de leurs gestes de toutes leurs tentatives de vivre
De leurs élans de leurs chansons joyeuses
Il leur rend ce qui leur appartient
Ce qu’ils ont inspiré
Ce qui donne le parfum à ses roses
Voilà pourquoi ils rêvent
A leur tour et deviennent poète
Un soir auprès de la fontaine
Sur la place où il y a un rosier

Bernard Gueit

 

 

MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
MONUMENT AUX MOTS POUR LA FRANCE
Tag(s) : #Poème, #Livres, #Monument aux Morts, #Brûlon;, #Toulon, #Bretagne;
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :